Naaman Sluchin

Naaman Sluchin

Né dans une famille de musiciens, Naaman Sluchin s'est tout naturellement dédié au violon. Sa passion pour la nouveauté et la diversité l'a guidé et se reflète tout au long de son parcours artistique.
 
Pendant sept ans, il fait partie du quatuor Diotima qu'il quitte en 2011. Brassant les répertoires classique et contemporain, avec de nombreuses créations, le quatuor se produit dans les salles et festivals les plus prestigieux, et enregistre des disques acclamés par la critique, notamment Musique américaine (avec Reich, Crumb et Barber) produit par Naïve ainsi que les Quatuors de Janáček (Diapasons d'Or de l'année, Choc de Classica).
 
2014-2015 se révèle une saison de renouveau pour le violoniste franco-israélien. En musique de chambre, il continue à développer son répertoire au sein de diverses formations, telles l'Ensemble Sésame ou en duo avec la pianiste Dana Ciocarlie. Invité en tant que violon solo dans divers projets d'orchestre, notamment avec la Chambre Philharmonique ou le Dresden Festspielorkester, il poursuit l'aventure avec son ensemble de chambre Talisma (spécialisé dans le répertoire romantique sur instruments d'époque), ainsi que le groupe NASDAK (qui mêle le classique à la musique klezmer). Pour la troisième saison consécutive, Naaman se produit dans le spectacle musical Haim, à la lumière d'un violon, désormais aux côtés de la comédienne Mélanie Doutey.
 
Depuis 2010, Naaman Sluchin consacre aussi son temps à l'enseignement au Conservatoire royal de Bruxelles. Parallèlement, il obtient son diplôme à la Schola Cantorum de Bâle en violon baroque dans la classe d'Amandine Beyer. Cet éclectisme, Naaman l'a cultivé tout au long de ses études : il a construit sa technique en étudiant à la fois l'école violonistique russe (avec B. Garlitsky) au CNSM de Paris, l'école américaine à Bloomington ainsi que de la Juilliard School de New York (avec M. Fried et D. Weilerstein), sans oublier la célèbre école franco-belge dans la lignée directe de l'enseignement d'Eugène Ysaye (avec Y. Kless).
 
Naaman joue selon les répertoires et envies sur un violon de Carlo Antonio Tononi de 1725, en alternance avec un violon américain fabriqué pour lui en 2008.

site web